Critique de “Ys VIII: Lacrimosa of Dana”

Ys VIII - Lacrimosa of Dana Boxart

Développeur : Nihon Falcom
Éditeur : NIS America

Disponible sur
• Playstation 4 // 12 Septembre 2017
• Playstation Vita // 12 Septembre 2017
• Microsoft Windows // TBD
• Nintendo Switch // TBD


➤ Testé sur Playstation Vita

C’est assez rare que je m’embarque dans une aventure de plusieurs dizaines d’heures et encore plus dans un JRPG, mais comme un ami m’en avait beaucoup parlé et que je l’avais déjà dans ma collection j’ai décidé de lui donner sa chance. Bien que ça m’ait pris quelques heures avant d’embarquer dans l’histoire, une fois imprégné par l’univers et les personnages je n’avais plus envie de le lâcher. Malgré le fait que ce soit le premier de la série que je joue, je ne me suis pas senti déconnecté ou perdu. Bien sûr, il me manquait quelques points de référence, mais rien de majeur. Cet opus de Ys se déroule sur une île inoccupée suite au naufrage du Lombardia. Le bateau sur lequel nous étions passagers a été attaqué par un monstre marin géant. Il faut donc retrouver d’autres passagers du Lombardia, organiser un village et découvrir l’île afin de trouver une façon de la quitter. Tout au long de l’aventure, Adol (le personnage principal) découvrira les secrets et l’histoire de l'île et sa quête prendra un tournant inattendu.

Pour ce qui est du gameplay, Ys est un action-JRPG avec un système de combat très satisfaisant. Votre équipe est composée de trois personnages et tout au long de l’aventure vous aurez la possibilité de modifier la composition de votre groupe. À tout moment, vous pouvez alterner entre ces trois personnages en fonction des ennemies que vous aurez à affronter. Chacun des protagonistes possède des habiletés et des armes qui lui sont propres & ayant des avantages contre certains types de créatures. L’histoire est très intéressante et vous aurez envie de connaître la suite. Bien que ce soit un superbe jeu, quelques aspects m’ont déplu. Tout d’abord, les stéréotypes féminins véhiculés par ce JRPG sont selon moi ridicules. Que ce soit la religieuse qui décide de couper son habit afin de se faire un décolleté et une minijupe ou la marchande qui un string qui dépasse de ses shorts et une mini camisole, l’image de la femme véhiculée par ce jeu est vraiment inappropriée. Selon moi, ça enlève de la crédibilité à l’histoire et à l’univers de Ys qui n’a pas besoin d’aller dans ce genre de cliché pour vendre des copies. Un deuxième aspect qui m’a dérangé sont les animations lors des cutscenes. Les personnages ont l’air rigide et les mouvements ne sont pas fluides. Lorsqu’un personnage tourne de 90 degrés sur lui-même pour parler à un autre personnage, le personnage semble marcher sur place et se déplace de façon très droite et peu naturelle. Pour un jeu qui est sorti il y a moins d’un an (en Amérique du Nord), je m’attendais à mieux côté animation et ce, même si c’est un jeu de Playstation Vita. Par contre, vous devriez facilement passer par-dessus ces problématiques puisque le jeu est composé d’une histoire intéressante et d’un gameplay très précis et satisfaisant. Finalement, votre village se fait parfois attaquer et vous devrez le défendre. Bien que cette mécanique aie pu être intéressante, je la trouvais plutôt banale et mal situé dans l’histoire. L’attaque survient parfois lorsque vous êtes au milieu d’un donjon et vous devez quitter pour aller défendre votre village. Vous avez toujours le choix d’aller défendre ou non votre village, mais le jeu vous laisse comprendre qu’il pourrait y avoir des conséquences si vous n’allez pas aider vos compatriotes. Comme je me suis toujours porté à la défense du village, je ne peux pas me prononcer sur les conséquences réelles ou non d’un tel choix.

Malgré ces quelques aspects négatifs, Ys VIII: Lacrimosa of Dana demeure un très bon jeu avec une histoire riche et remplie de rebondissement. J’ai passé environ 33 heures pour terminer le jeu avec un taux d’exploration à 87% de l’île. C’était ma première expérience avec la série et je cherche déjà à me procurer les autres titres. Si vous êtes prêt à investir plusieurs heures dans un jeu et que vous aimez les JRPG, vous devez absolument vous le procurer. Bien que la version Vita soit compatible avec le périphérique Playstation TV, je crois que la version sur Nintendo Switch vous offrira réellement le meilleur des deux mondes soit le mode portable et salon.


Une awesome critique
par Eric Vallée

Eric Vallée

Quelque chose de brillant à dire?