Critique de Serial Cleaner

Cover

Développeur : iFun4All S.A.
Éditeur : Curve Digital

Disponible sur
• Playstation 4 // 11 juillet 2017
• Xbox One // 14 juillet 2017
• Nintendo Switch // 30 novembre 2017
• Windows // 14 juillet 2017


➤ Testé sur Nintendo Switch

Avez-vous déjà entendu parler du boulot de nettoyeur? Je ne parle pas ici de préposé à l’entretien ou de nettoyage à sec, mais bien nettoyeur de scène de crime. C’est l’univers dans lequel vous serez plongés avec l’excellent "Serial Cleaner".

Un crime est commis et les responsables ont besoin que la scène soit nettoyée de toute trace ou pièce à conviction qui pourrait les relier à celui-ci? Ils feront donc appel au personnage principal surnommé le nettoyeur afin qu’il fasse disparaître les éléments compromettants comme les corps, le sang ou encore l’arme du crime. Vous devrez donc remplir votre contrat tout en évitant les policiers présents sur la scène du crime. Si jamais vous êtes détecté, vous devrez trouver un endroit pour vous cacher le temps que la situation se calme. Que ce soit en jetant les corps dans le bayou pour qu’ils soient dévorés par des alligators ou encore de les lancer dans une cuve d’acide, vous devrez les transporter jusqu’aux endroits indiqués afin de les faire disparaître. Vous êtes aussi équipé d’un aspirateur qui permet de nettoyer les traces de sang. Chaque mission comprend 3 objectifs, soit un pourcentage de sang à nettoyer, un nombre de corps à cacher et un nombre d’objet à subtiliser.

Lorsque j’ai vu les bandes-annonces, j’ai d’abord cru avoir à faire à un jeu à la Hotline Miami. Peut-être est-ce la caméra de style « top down » qui m’a donnée cette impression. Par contre, "Serial Cleaner" se rapproche beaucoup plus d’un jeu de puzzle que d’un jeu d’action. Il faut apprendre les routines des gardes, les raccourcis disponibles et les emplacements possibles des objets. Je parle d’emplacements possibles puisqu’à chaque nouvelle tentative, les objets peuvent avoir changé de pièce et les cachettes disponibles ne sont plus les mêmes. L’aspect puzzle en lui-même vient plus du fait qu’il s’agit de calculer ses déplacements pour être hors du champ de vision des gardes. Dans les derniers niveaux, vous aurez aussi à activer des interrupteurs pour désactiver des caméras ou faire bouger certains murs. Malgré que "Serial Cleaner" ne fût vraiment pas le genre de jeu auquel je m’attendais, j’ai grandement apprécié les mécaniques et l’originalité de l’univers. Bien que le jeu soit assez court, l’histoire est intéressante et j’avais hâte de connaître la suite. Notre personnage se retrouve impliqué dans une péripétie beaucoup trop grosse pour lui, mais il doit continuer malgré tout d’aider ce mystérieux client.

Dans chaque niveau, vous pouvez retrouver une bobine de film qui débloquera un nouveau niveau et des magazines qui vous permettront d’avoir de nouveaux costumes. Même si c’est purement esthétique, il est amusant de changer le style de notre personnage. Les niveaux débloqués ne font pas partis de l’histoire principale, mais elles offrent des défis supplémentaires intéressants. Vous avez aussi l’option de choisir parmi 20 modes de jeux afin de diversifier votre expérience. Que ce soit le mode « Drunk on the Job » qui rend votre vision embrouillée ou « Nowhere to Hide » qui enlève toutes les cachettes, ces options ajoutent beaucoup de rejouabilité.

Si vous êtes amateur de jeux de réflexion et que vous avez envie de découvrir un nouvel univers, je vous recommande fortement "Serial Cleaner". C’est un titre que vous pouvez vous procurer de façon digitale pour 15$ ou moins et qui vous offrira beaucoup de contenu. L’histoire est bien ficelée et les parties sont rapides, ce qui fait que c’est un titre parfait pour la Nintendo Switch.


Une critique
par Eric Vallée

Eric Vallée

Une suggestion?